Attention, ceci est l'archivage statique d'un ancien site qui a maintenant disparu. En savoir plus.

   
 
   
 

Clarence Worley (Christian Slater) et Alabama Whitman (Patricia Arquette) se lancent dans une folle équipée de Detroit à Los Angeles.

Ils ont emprunté une valise pleine de cocaïne à Drexl Spivey (Gary Oldman), le proxénète des griffes duquel Clarence a tiré Alabama, et comptent sur un ancien ami de Clarence, acteur de seconde zone, pour écouler la marchandise à Hollywood.

Poursuivis par les sbires du parrain de la mafia de Detroit, Vincenzo Coccotti (Christopher Walken), jusqu'à Los Angeles, ils y rencontrent avec peine un réalisateur intéressé par le deal, mais celui-ci est déjà suspecté par la brigade des stupéfiants.

Réalisé par Tony Scott d'après un scénario de Quentin Tarentino, ce film décoiffant dispose d'un casting à faire palir d'envie Robert Altman : Christian Slater (Pump Up The Volume, Le Nom de la Rose, Broken Arrow), Patricia Arquette (Rangoon, Lost Highway), Gary Oldman (Dracula, Léon, Le Cinquième Élément), Dennis Hopper (Easy Rider, Red Rock West), Christopher Walken (The King of New-York, Things to do in Denver when you're dead), Samuel L. Jackson (Pulp Fiction, Die Hard 3), Chris Penn (Reservoir Dogs), et des apparitions de Brad Pitt (Seven, Seven years in Tibet)

Tant de talents réunis, de Tarentino à cette somme d'acteurs, ne pouvaient permettre au réalisateur de films efficaces comme Top Gun ou The Fan, de se tromper. Le pari est réussi, puisque True Romance est, de loin, le meilleur film de Tony Scott.