Attention, ceci est l'archivage statique d'un ancien site qui a maintenant disparu. En savoir plus.

   
 
   
 

John Murdoch (Rufus Sewell) se réveille dans une chambre d'hôtel et découvre le cadavre d'une femme. Il ne se souvient ni de la nuit passée avec elle, ni d'ailleurs de celles qui l'ont précédée. Il a entièrement perdu la mémoire. Il croit même être devenu complètement fou.

Traqué par l'inspecteur Bumstead (William Hurt), qui le soupçonne d'être un tueur en série, Murdoch va devoir découvrir lui-même les sombres secrets de son identité. Plus il s'enfonce dans le mystère, plus il est confronté à un groupe de créatures inquiétantes qu'on appelle les Étrangers, dotés de pouvoirs effrayants.

Grâce à l'aide de l'énigmatique Dr Schreber (Kiefer Sutherland), Murdoch va pouvoir remonter les couloirs du labyrinthe de son passé, son enfance douce-amère, son amour pour sa femme Emma (Jennifer Connelly) et l'atroce série d'assassinats dont il est le suspect numéro un. Lors de cette quête, il découvrira quel pouvoir se cache derrière les murs de cette cité éternellement plongée dans l'obscurité.

Le réalisateur, Alex Proyas, avait très positivivement impressionné avec plusieurs court métrages bien déments, avant de s'enliser partiellement dans The Crow, à cause d'une volonté des studios de viser les teenagers, et donc de gommer légèrement la noirceur du thème.

Peu à l'aise avec les consensus, il nous régale donc ensuite avec un film bien à lui, tout torturé et dérangeant, Dark City.

Renouveau certain de la Science Fiction, ce film trainait dans son esprit depuis 1989 en attendant de trouver les moyens de se réaliser. The Crow ayant remporté un vif succès public (à défaut de bonnes critiques), les studios se sont décidés à lacher un peu la bride et à permettre à Alex Proyas de réaliser son rêve inspiré du romancier Philip K. Dick et de ses propres déambulations noctures dans New-York.

Scénario : Lem Dobbs & David S.Goyer
Musique : Trevor Jones
Durée : 1h35
Distributeur : Metropolitan FilmExport
Sortie : 20 mai 1998
Lien : Site officiel